Gaz de schiste (ou de houille) ? Ni à Brive, ni ailleurs

Gaz de schiste (ou de houille) ? Ni à Brive, ni ailleurs

Sensibilisés par le danger que constitue l’exploration et l’exploitation des gisements non conventionnels de gaz et huiles, nous affirmons notre refus de ces projets ici et ailleurs.

Ce refus repose notamment sur les éléments suivants :

l’aberration énergétique que constitue la poursuite de l’utilisation d’énergie fossile à l’heure de la lutte contre le changement climatique et de la nécessité de mettre en avant la sobriété énergétique ;

la dangerosité du procédé d’exploration comme d’extraction ( fracturation). Il utilise des millions de litres d‘eau (ou de gaz selon le procédé) mélangées à plusieurs centaines de produits chimiques qui se déverseront dans les sous-sols et les cours d’eau;

le manque d’information de la population et de débats publics;

les conséquences environnementales désastreuses : pollution des réserves d’eau potable, du sol, des sous-sols et de l’air;

l’impact sur le monde socio-économique: agriculture, tourisme;

les atteintes irréversibles à la santé: produits mutagènes, reprotoxiques et cancérigènes comme nous le démontre l’expérience des Etats-Unis et du Canada.

         Œuvrons ensemble pour une transition énergétique

La France s’est engagée à réduire d’ici à 2050 ses émissions de gaz à effet de serre afin de participer à l’effort pour le Climat. Ces projets d’exploitation pour trouver de nouveaux gisements de ressources fossiles en France sont donc parfaitement irresponsables au moment où les scientifiques s’accordent à dire que brûler plus du tiers des ressources fossiles déjà connues d’ici à 2050 suffirait à provoquer l’emballement du réchauffement climatique. La transition énergétique consiste, pour l’essentiel à passer du soleil en stock au soleil en flux, tout en arrêtant le nucléaire, en favorisant les modes de production décentralisés et en réduisant fortement nos consommations d’énergie

Nous affirmons que la priorité doit résider dans l’efficacité et la sobriété énergétique et non la recherche de nouveaux hydrocarbures: nos besoins du présent ne doivent pas compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs.

Position validées lors de l’AG du 23 mars 2013 de CORREZE environnement

Les commentaires sont clos.

Projet réalisé avec le soutien de :